Suzanne Renaud

Lyon 1889 - Havlíčkův Brod 1964

Repères chronologiques

1889
30 septembre. Naissance à Lyon.

1894
Installation à Grenoble, au 9 rue Lesdiguières.
Études au Lycée de jeunes filles et à la Faculté des Lettres de Grenoble.

1914-1918
Infirmière militaire à Grenoble pendant la guerre.

vers 1919
Séjour à la Louvesc. Rencontre avec Joseph Parnin, Charles Forot et les écrivains du Vivarais.

1922
Ta vie est là…, aux éditions du Pigeonnier à Saint-Félicien-en- Vivarais.

1923
Rencontre à Grenoble avec Bohuslav Reynek, poète et traducteur tchèque, qui a découvert Ta vie est là…, dans son pays et souhaite le traduire.

1924
5 janvier. Mort de la mère de Suzanne Renaud. Cette disparition marquera toute son œuvre.

1926
Parution en Bohême de Zde tvůj život… [Ta vie est là…], dans la traduction de Bohuslav Reynek.
13 mars. Mariage à Grenoble avec Bohuslav Reynek.

1926-1936
Hiver à Grenoble. Été à Petrkov, village natal de B. Reynek.
Naissance en France de Daniel (1928) et de Michel (1929).
Nombreux poèmes traduits et illustrés par Bohuslav Reynek, et publiés en Tchécoslovaquie.

1932
Ailes de cendre, édition originale en français à Pardubice en Bohême.

1936
Installation définitive à Petrkov, village natal de Bohuslav Reynek.
Premier hiver à Petrkov.

1938-1939
Corbeaux, traduit et illustré par Bohuslav Reynek.
Incidence des événements politiques – Anschluss (mars 1938), Munich (septembre 1938), invasion de la Tchécoslovaquie (15 mars 1939) – sur l’œuvre du poète : Victimae laudes, publié en 1939 par Vlastimil Vokolek, et Vánoce, un Noël.

1944-1945
Expulsée de Petrkov par les Allemands, la famille Reynek se réfugie en Moravie chez l’éditeur Josef Florian.

1943-1953
Période de silence dans l’œuvre personnelle du poète. Traduction de poèmes populaires tchèques : “Romarin ou Annette et Jean” (manuscrit).
Correspondance avec l’écrivain Henri Pourrat (1947-1959).

1947
Dernier voyage en Dauphiné. Dveře v přítmí [La porte grise], recueil de poèmes anciens publiés dans la traduction de Bohuslav Reynek. Suzanne Renaud vivra en exil jusqu’à sa mort.

1953-1956
Poèmes des dernières années : ils ne seront publiés qu’en 1999, en France.
Préparation du recueil L’Aurore invisible.

1964
21 janvier. Mort de Suzanne Renaud à Havlíčkův Brod.