Printemps des poètes 2022 : Suzanne Renaud au Centre tchèque de Paris

Comment Suzanne Renaud est revenue dans le paysage des lettres françaises par Annick Auzimour, éditrice ROMARIN
La rencontre de Bohuslav Reynek (1892-1971), poète et graveur, et de son épouse française, Suzanne Renaud (1889-1964), poète, se fit sur les sentiers de la poésie, à Grenoble en 1923, après que Reynek eut découvert le premier recueil de Suzanne Renaud, Ta vie est là… Suzanne Renaud quitta Grenoble en 1936 pour aller vivre à Petrkov, le village natal de Reynek, et disparut alors de l’horizon des lettres françaises. Malgré les tragiques événements de l’époque en Tchécoslovaquie, son œuvre y fut publiée de son vivant, traduite par Bohuslav Reynek.
Ce n’est qu’en 1983 que fut révélée en France l’existence cette œuvre poétique française née derrière le Rideau de fer. L’écrivain dauphinois Pierre Dalloz entreprit de rassembler les poèmes manuscrits de Suzanne Renaud, un travail colossal dont il rendit compte dans une communication à l’Académie delphinale.
Peu après, en 1993, la maison d’édition grenobloise Romarin était fondée par les amis dauphinois des deux poètes, et l’une des premières publications fut l’édition critique de l’Œuvre poétique complet de Suzanne Renaud dans sa langue originale. S’ensuivirent trente ans d’édition consacrée à la publication de l’œuvre croisée de Suzanne Renaud et Bohuslav Reynek : poésie, correspondance, traductions.

Suzanne Renaud. Poétiquement Elle
Vie et poésie de Suzanne Renaud, par MaO Tourmen, Soirée poétique théâtralisée.
Durant une petite heure, MaO Tourmen (photo) retrace la vie de Suzanne Renaud au fil de l’œuvre poétique de cette femme poète française. Une vie que son mariage en 1926 avec le graveur tchèque Bohuslav Reynek fit basculer dans un long et difficile exil en Tchécoslovaquie sous la botte nazie puis soviétique.
Le récit biographique qui accompagne la lecture de poèmes choisis est sobre, et c’est d’une gestuelle élégante et d’une voix claire toute en nuances vocales que MaO Tourmen met en lumière cette poésie où Suzanne Renaud livre la nostalgie de son Dauphiné, le sentiment de la nature, la beauté de Prague ou des poèmes populaires tchèques… Tout aussi épurée et lisible est la scénographie : seuls quelques châles que la narratrice met sur ses épaules soulignent les périodes marquantes de la vie et de la création de Suzanne Renaud. Dans l’espace nu, les textes oralisés, rythmés par l’anaphore “J’aime cette femme”, s’envolent des pages écrites. La voix féminine de MaO libère leur charge émotionnelle.
Femme de culture, tant en histoire qu’en littérature, douée d’un talent d’oratrice, MaO Tourmen est diplômée des Beaux-Arts. Elle est membre de l’association Romarin et d’autres organismes culturels depuis de nombreuses années, et s’y produit en animations, montages théâtralisés, conférences, visites guidées auprès d’associations patrimoniales, de sociétés savantes, de collèges et lycées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

MaO Tourmen dans "Poétiquement Elle"

MaO Tourmen dans «Poétiquement Elle»

 

Centre tchèque

Association Romarin

Devenir adhérent

C’est s’informer, contribuer, échanger, se rencontrer,
et cultiver des liens nés d’une histoire centenaire.

Cotisation 2022

L’association Romarin est une association à but non lucratif fondée à Grenoble (France) en 1993, régie par la loi du 1er juillet 1901 et enregistrée sous le n° 1/22101. Elle a pour objet de favoriser par tout moyen approprié la connaissance et le rayonnement des oeuvres de Suzanne Renaud et Bohuslav Reynek.